Retour à Brouage

Brouage, ses remparts, ses échauguettes, ses ports souterrains, ses graffitis… Cette citadelle, je la parcours depuis 25 ans, depuis que j’ai mis un premier pied en Charente Maritime. Les marais qui l’entourent sont un peu devenus les racines que je n’ai jamais eues.

Depuis cette [CENSURE] d’année 2018, un lien inaltérable m’attache à ces terres que j’avais déjà appris à aimer…

Tête panoramique à partir d’éléments compatibles Arca

Trépied mis à part, il vous faudra :

  • un L plate, par ailleurs très pratique dès lors qu’on utilise beaucoup son trépied ;
  • un rail plus ou moins long en fonction de l’objectif envisagé (ici 20cm avec mon 18-35). Attention : avec un ultra grand angle en focale fixe plus compact, l’extrémité d’un rail aussi long risque d’entrer dans le champ !! ;
  • un clamp pour fixer le tout sur la rotule du pied.

Les deux difficultés principales restent :

  • la mise à niveau du boitier (utiliser le niveau du boitier plutôt que les niveaux à bulle des accessoires ci-dessus) ;
  • la détermination du fameux « point nodal ».

Coût de l’opération : environ 45 euros…

Les assemblages avec un premier plan rapproché me semblent irréprochables. A noter que cette « tête » conviendra bien pour les panos « mono rangée » et qu’une vraie tête restera nécessaire pour du « multi rangées ».
Sans la rotule, c’est encore mieux ! 🙂