La ronde des cigognes

S’il ne fallait retenir qu’un quart d’heure de ces trois jours charentais ? Ce serait sans doute ma visite aux cigognes… Parti observer une plateforme déserte où elles nichent d’ordinaire, je m’approche d’une rangée de grands arbres. Qui s’avèrent être remplis de nids ! Un à un les grands échassiers prennent leur envol et se mettent à tourner autour du champ dans lequel je me suis avancé. Une vingtaine de cigognes finit par tournoyer autour de moi ! Je ne sais plus où donner de l’objectif : il en arrive de partout, parfois très proches (photos prises à 200 mm maximum, c’est dire !), souvent à contre-jour !!

Ce moment magique, je l’ai fini couché dans l’herbe, sans appareil, pour mieux les voir tourner au dessus de moi, partagé entre admiration des grands oiseaux et soupçon de crainte inspirée par leurs silhouettes, limite ptérodactyliennes,  découpées sur fond de ciel tourmenté.

Balade charentaise

A cette saison, touristes et roses trémières commencent normalement à envahir les ruelles de Mornac sur Seudre… Cette année, seules les roses sont au rendez-vous. On peut les apprécier d’autant plus ! Un vieux grément à quai  trône à deux pas de quelques gamins téméraires qui se baignent dans le petit port, malgré le fond d’air frais…

Continuer la lecture de « Balade charentaise »

Jeune pic

Pic épeiche ou pic épeichette… Je ne saurais dire : une chose est sure, en revanche, ce petit piaf a animé quelques unes de nos soirées ! Une semaine tout au plus a dû s’écouler entre sa découverte et son premier envol. Ce goinfre s’était fait repérer par ses piaillements qui nous ont conduit droit sur le tronc qu’il occupait. Plusieurs jours, nous lui avons rendu visite. Gaëtan a même assisté à son nourrissage… malheureusement sans appareil photo. Le surlendemain, son nid était vide et son coin de forêt redevenu silencieux…

Et tout cela se passe à 500 mètres de la maison ! 🙂

Aérodrome

Les nuits sans lune me poussent dehors : elles sont l’occasion de belles circumpolaires. Hier soir, la Lune n’était couchée tôt…. Mise en place du matériel, puis premiers déclenchements ont cependant vite révélé que les nuages hauts nuiraient au filé d’étoiles. Je suis donc resté peu de temps… Et pourtant, de retour à la maison, la magie de la pose longue fonctionne. Elle a juste changé de sujet : finalement, ce n’est pas le filé d’étoiles qui valait le détour mais bien celui des nuages !

A la réflexion, les nuits avec lune aussi me font sortir : je suis un incorrigible noctambule… 🙂