En attendant Goupil…

Un an déjà… C’était au sortir du confinement que nous nous sommes vus la première fois. Presqu’un an plus tard, jour pour jour, la même envie de profiter de quelques heures de lumière supplémentaires m’a ramené chez toi… En vain pour ce soir. Mais je suis patient, tu le sais… A bientôt !