Jour de zef

Aujourd’hui, jour de vent sur la plaine de Versailles… Pour la première fois, j’ai eu peur que mon pied, pourtant pas léger, ne bascule alors qu’il n’y avait pas âme qui vive alentour.

 

Ecole buissonnière

Comment aller au boulot alors que l’hiver te fait de l’oeil ? Ce matin, je n’ai pas pu : arrêt au milieu de ma traversée quotidienne de la forêt de Marly, trois  minutes de marche, une demie douzaine de déclenchements, le temps de trouver un peu de couleurs dans cet univers de silhouettes noires et blanches… Ou comment partir du bon pied pour sa journée de bureau.

Mézu by night

Elle est tout sauf parfaite, cette image…. Pas bien nette, faute de trépied : pas qu’il ne soit pas monté jusque là, mains nues sur son métal glacé (-1°C tout de même…). Mais il était déjà sous le télescope, venu lui aussi… Quant à l’astronome débutant, il était en train d’hurler sa joie quelques mètres plus bas : il venait de caresser un jeune lièvre, surpris dans le faisceau de sa torche et sans doute plus transi de frousse que consentant ! Bref, des étoiles pour Gaëtan et pour moi, autant dans les yeux que dans le coeur, un de ces moments simples et précieux.