Ambiance western

Souvenir de Camargue ? Non, non : retrouvailles avec Mézu ! 🙂

Et de nouveau ce soir, cette belle ambiance western : contrejour et poussières dans les pas du cheval… Celui-ci serait-il un peu cabotin ? A chaque déclenchement, il semblait reprendre un peu de “poil de la bête” et montrer plus d’entrain !

Jugez par vous-même : la série ci-dessous est dans l’ordre chronologique… 🙂

 

Lightpainting, encore et toujours !

Partis ce matin de Salon de Provence, nous sommes arrivés vers 22h00 en vue des Clayes sous Bois, au terme d’un périple de 750km au cours duquel nous avons quasiment vu la température ambiante divisée par deux… Et bien, j’ai réussi à faire du lightpainting ce soir !! Si, si : en descendant la D30, avec un seul flash, très net. La pose a dû être trop courte. C’est d’ailleurs tout le problème… 🤨 Evidemment, le flash ne sera jamais ma source de lumière préférée. Et je n’ai pas encore pu observer l’image résultante. Mais je suis déjà certain que le moulin de Daudet va lui manquer… Et que j’aurais mieux fait d’appuyer sur la pédale du spirographe d’Aldric que sur celle du Scenic !!
P… de radar ! 😠

Après l’orage…

Orage encore aujourd’hui… Mais quel spectacle : après la grêle, la campagne s’est mise à fumer, à transpirer toute la chaleur qui avait précédé… Déjà qu’un orage est photogénique… Celui-ci était tout simplement magique !! Vivement demain que ça repéte ! 😉

PS : pour illustrer les excès climatiques de ces lieux, cinq kilomètres plus loin, ni pluie ni grêle !
PPS : ce soir, c’est sûr, je demande ma naturalisation auvergnate ! 😉

Ciel nocturne auvergnat

J’avais quitté les Yvelines mis en appétit par la perspective d’une pollution lumineuse moindre… et inquiet à l’idée que le relief alentour puisse me jouer des tours pour l’observation de Neowise. Il n’en fut rien : à 250 mètres de notre cabane, dans un champ fraîchement moissonné, j’avais vue sur la comète au Nord. Et sur la Voie Lactée au Sud ! Un véritable encouragement à ne pas se coucher et à passer sa nuit à admirer le ciel…

 

Tence, entre Dunières et Saint Agrève

Une énorme envie d’Auvergne nous a amenés sur sa bordure Est, dans le Velay. Plus exactement à Tence, au bord du Lignon. Premier coup de coeur pour notre “cabane”, just’au bord du Lignon, et pour ses environs…

Plus habitué de la Chaine des Puys, des Monts du Cantal, de la Margeride… je me suis retrouvé tout de suite dans mon élément, bien qu’en terre quasi inconnue. Il faut dire que bien des noms alentour parlaient à l’amateur de trains que je fus : Dunières, Saint Agrève, Yssingeaux, Raucoules… D’ailleurs, notre première matinée fut consacrée à la poursuite totalement improvisée du Velay-Express, de Tence à Chambon-sur-Lignon. Quel plaisir pour moi de voir l’excitation de Tim, à fond dans cette course contre la montre avec le petit tortillard ! Trois beaux spots réussis, en pleine ligne : c’est sûr, dimanche prochain, je prépare l’expédition et je réessaie !! On doit pouvoir facilement faire mieux 🙂